Description du projet

La construction des remparts s’est faite sur plus de 300 ans. Avant la prise de la ville par les troupes royales en 1473, les fortifications correspondaient à l’actuelle première enceinte. Lectoure a longtemps joué un rôle important dans l’appareil défensif de la France. La ville a longtemps été exemptée d’impôt pour pourvoir à la réparation, l’amélioration et l’entretien des fortifications.

A la fin du 18eme siècle, les fossés sont aménagés en terrasses, les parties sommitales des remparts sont en ruine. Un arrêté municipal autorise l’arasement général et la réutilisation des matériaux pour le pavement des rues. En 1786, la tour d’artillerie et le corps de garde de la Porte Saint Gervais sont démolis pour l’aménagement du grand bastion en espace public.

Le projet de restauration ne s’est pas attaché pas à une époque précise. Il a respecté ces siècles d’histoire et l’enceinte a été restaurée à l’identique des dispositions contemporaines, avec le souci de révéler l’évolution du monument. La mise en valeur paysagère a été indissociable de la restauration du bâti. L’état sanitaire a défini une hiérarchie évidente des interventions.